Les Chats

Le ronron du chat apaise et diminue le stress

Le Sourire

« Le bonheur arrive à ceux qui rient » – Proverbe japonais

Les Pensées

« Avec nos pensées, nous créons le monde » – Bouddha



Je suis née le jour de la Saint Parfait VRAI OU FAUX ?

Toujours plus, toujours mieux, peut mieux faire, jamais assez bien, il manque toujours un petit quelque chose pour que ce soit parfait, peur que cela ne soit pas suffisant et refaire, tout doit être parfait, toujours plus haut et je n’ai pas le droit à l’erreur !!! Voici quelques caractéristiques de ceux qui se disent PERFECTIONNISTES et qui briguent la palme d’or de l’Insatisfaction.

C’EST VRAI, JE SUIS NÉE LE JOUR DE LA SAINT PARFAIT

Et je ne serais pas étonnée, qu’à mon insu, cela ait influencé mes comportements de perfectionniste effrénée car pendant des lustres j’ai été la madone de la perfection. La grande défenderesse du  « peut mieux faire « , la frustrée des objectifs qui, à peine atteints, se voyaient méprisés parce que je les jugeais encore perfectibles !!! L’acharnée des missions impossibles et des sommets inatteignables parce que JAMAIS

     le perfectionnisme

SATISFAITE.

J’aurais dû naître le JOUR DE LA SAINTE INSATISFAITE !

Bref vous imaginez le poids sur mes épaules ! A-t-on idée d’être née le jour de la saint parfait tout de même. Jamais contente du résultat car l’idée, mon idée était que toujours tout pouvait toujours être amélioré, refait, revu, re, re, re, et re-re. La course vers la perfection, même si certains se targuent d’être perfectionnistes, est une lutte harassante et perdue d’avance car l’insatisfaction et l’auto-dévalorisation sont toujours au bout du chemin.

Il n’y a pas de perfectionnistes HEUREUX puisqu’ils ne sont jamais contents d’eux ni de leurs résultats toujours perfectibles selon eux. La course à la perfection mène au burn-out et à la dépression et souvent à la dépréciation des objectifs atteints.

Viser l’excellence OUI, viser la perfection, NON

Le/la perfectionniste n’accepte pas de se tromper, pour lui ou elle c’est TOUT ou RIEN

Le/la perfectionniste n’accepte pas les échecs

Le/la perfectionniste est stressé/angoissé/souvent paniqué

Le/la perfectionniste est d’une rigidité à toute épreuve IL FAUT JE DOIS sont des mots qu’il aime particulièrement

Le/la perfectionniste aimerait que son corps ressemble à ceux que photoshop a aimablement retouchés jusqu’à la perfection

Le/la perfectionniste refuse tout ce qui n’est pas en accord avec ses critères de perfection, hors de la perfection point de salut

Le/la perfectionniste est le ou la Pénélope des temps modernes qui n’attend pas le retour d’Ulysse mais l’arrivée du monde parfait

Le/la perfectionniste refuse le succès puisqu’il n’est jamais content du but atteint

Le/la perfectionniste n’accepte pas les critiques

Le/la perfectionniste ne peut jamais révéler ses faiblesse vous pensez donc ce n’est pas le genre de la maison ! Comment avouer quelque chose d’aussi honteux … qu’une imperfection …

Bon je crois que vous avez compris que le perfectionniste n’est ni un cadeau pour lui ni un cadeau pour son entourage. Volontiers irascible il est de surcroit convaincu que les autres sont des bons à rien des gens laxistes et je-m’en-foutistes et que lui doit se coltiner tout le boulot, boulot qui l’épuise.

Je vous rassure tout se suite personne n’est complètement COMME ÇA, il y a quelques nuances mais en vieillissant j’ai remarqué que i les perfectionnistes ne se soignent pas ça empire.

 

D’OÙ VIENT CE PERFECTIONNISME MALADIF ?

Le perfectionniste

On en revient toujours là,  ce mal qui répand la terreur provient d’UN MANQUE DE CONFIANCE EN SOI ET D’UN MANQUE D’AUTO-ESTIME.

Tous ces braves perfectionnistes, club dont j’ai longtemps fait partie souffrent du regard des autres, ont peur de paraître des losers ou de ne pas être à la hauteur, un échec est pour eux une tragédie nationale. Ne se donnant pas de valeur ils pensent que les autre ne leur en donneront pas non plus d’où cette course vers la perfection qui jamais atteinte les conduit vers le désastre professionnel et personnel.

Ayant une mauvaise image d’eux-mêmes ils ne se donnent pas de valeur et tombent dans la frustration, la colère et souvent comme je l’ai dit la dépression qui est l’arrivée normale si je peux dire de tous ces forçats du peut mieux faire. Ils s’enferment dans une prison dont il leur est très difficile de sortir.

 

COMMENT SORTIR DE LA PRISON DU PERFECTIONNISME ?

Laissez partir vos peurs
  1. Comme toujours avant de changer quoique ce soit il faut déjà admettre qu’il y a un problème (C. G. Jung disait : »On ne saurait changer ce qu’on n’accepte pas ») , donc admettre que votre souci de perfectionnisme est devenu un problème pour vous est LE PREMIER PAS ET IL EST ESSENTIEL
  2. Ensuite travailler votre auto-estime et confiance en vous 
  3. « Apprenez à échouer sinon vous échouerez à apprendre » – Tal Ben-Shahar dans « L’apprentissage de l’imperfection » l’échec est porteur du succès et oui car en ratant quelque chose…
  4. vous pouvez envisager la situation selon une autre perspective en vous posant les bonnes questions comme par exemple : « qu’est-ce qui fait que je n’arrive pas à atteindre cet objectif ? quels sont les problèmes  récurrents dans ma vie ? Que puis-je apprendre de cette situation ? Si je me réveillais demain matin qu’est-ce qui aurait changé par rapport à hier et au problème ? Quel bénéfice positif puis-je tirer de cette situation ? Dois-je revoir ma stratégie ? « Je n’ai pas échoué,  disait Edison à qui on faisait remarquer qu’il avait échoué dix mille fois avant de mettre au point une de ses inventions, j’ai trouvé dix mille possibilités qui n’en étaient pas ». Échouer n’est pas obligatoirement signe de succès futurs mais s’empêcher de rater est sans aucun doute la voie certaine de ne rien réussir.
  5. Soyez indulgents avec vous-mêmes ce qui ne veut pas dire d’être LAXISTES ou PROCRASTINATEURS mais juste de regarder ce qui n’a pas réussi en vous posant les bonnes questions (voir le point précédent et parlez à votre alter-ego) sans tout de suite vous traiter de nul(le), loser ou bon(ne) à rien ou d’autres gentillesses dont chacun a le succès. Dites-vous plutôt comme Edison : « bon tu as encore trouvé une façon de ne pas réussir ce projet étudions autre chose »
  6. Faites du mieux que vous pouvez, donnez le meilleur de vous-mêmes et DONNEZ-VOUS LE DROIT D’ÉCHOUER mais aussi DE RÉUSSIR. Beaucoup se sabotent car ils pensent ne pas mériter de réussir et d’avoir du succès se disant quand quelque chose leur réussit : »c’est trop beau pour être vrai, il va m’arriver une tuile » et évidemment c’est ce qui arrive ils se sont mentalisés pour l’échec !
  7. Fixez-vous des objectifs RÉALISTES pas besoin de vous inscrire au Marathon de la Saint Sylvestre à New York pour prouver aux copains de bureau que vous en êtes capable!
  8. Donnez-vous des récompenses pour tout projet mené à bien
  9. Pratiquez la politique les BRAVOS  FICHE-Exercice se recompenser

et ACCEPTEZ VOTRE IMPERFECTION

perfectionnisme versus excellence

COMMENT JE SUIS PASSÉE DE SAINTE INSATISFAITE À JUNG QUI PEUT ÉCHOUER ?

En acceptant de ne pas être SAINTE PARFAITE et d’avoir droit à l’erreur

En travaillant à fond ma confiance en moi (mon saboteur est « je ne suis pas capable les autres sont mieux que moi!!! » avec ça pas beaucoup de chance de réussir ou alors à quel prix !) et mon auto-estime.

Chaque fois que j’avais – ou ai – des velléités de perfectionnisme je parle à Jung mon alter ego rien de mieux pour recadrer la petite Sainte Parfaite.

Je me demande TOUJOURS  si le projet est réalisable/faisable/possible

Je ne me stresse pas/plus pour des broutilles s’il reste quelques accents ou ponctuation qui manquent quel est le problème ?

Je change de perspective si quelque chose ne va pas comme je souhaite et si ça continue à mal aller malgré tous mes efforts je lâche prise car certains projets sont voués à l’échec parce qu’ils ne nous conviennent pas tout simplement.

Mais vous êtes en train de dire que l’on doit juste désister si ça ne va pas, je croyais qu’il fallait au contraire s’accrocher et faire tout pour réussir ?

Non,la première chose à vous demander quand vous vous lancez dans un projet c’est de savoir si vous y croyez RÉELLEMENT, avec vos tripes si je puis dire. Si vraiment cet objectif, ce projet vous tient à cœur foncez, si un obstacle se présente changez de perspective, voyez ce qui doit être changé et changez-le

Si votre problème persiste et que vous avez envisagé toutes les solutions pour le résoudre et RIEN, posez la question à « vos tripes » (l’intuition) car je peux vous garantir que dans le fond de vous, VOUS SAVEZ si ça vaut le coup de continuer ou pas. Edison, dont j’ai parlé plus haut, a recommencé des milliers de fois certains projets car, disait-il, JE SENTAIS qu’il fallait continuer et j’ai eu raison.

Il y a des projets qui nous tiennent vraiment à cœur mais qui au final ne sont pas bons pour nous et il est important de le reconnaitre. J’ai vécu cela souvent, plus je m’acharnais et moins ça marchait. Quand je lâchais prise quelque chose, l’énergie se libérait et une autre opportunité surgissait. Et c’est encore valable aujourd’hui. Je parlerai du lâcher prise dans un prochain article l’important .

Je vais vous dévoiler ma dernière IMPERFECTION :  la première édition de mon livre LA MAGIE DE L’INTUITION avait beaucoup de coquilles, des mots répétés, des fautes d’orthographe qui avaient passé bref vous l’avez compris IL N’ÉTAIT PAS PARFAIT . Ça m’a pourrit la vie pendant les 15 jours après sa sortie. Puis j’ai accepté le fait en me disant qu’il me faudrait tout revoir s’il y avait une 2e édition. Finalement des milliers de gens l’ont acheté, le bouche à oreille a fonctionné et une blogueuse a même fait mention de ces DÉFAUTS en signalant que c’était le seul bémol qu’elle mettait a son appréciation plus que positive de l’œuvre et il a eu tellement de succès MALGRÉ LES IMPERFECTIONS que la 3ème édition va sortir d’ici quelques semaines!

 

Et un petit bijou pour accepter votre imperfection

La version téléchargeable de mon livre LA MAGIE DE L’INTUITION vient de sortir pour le commander cliquez ICI 

vous pourrez commencer à le lire dans quelques minutes et, en bonus, vous pourrez aussi télécharger le séminaire qui vous permettra de trouver votre SABOTEUR

Si vous avez aimé cet article, cliquez sur « j’aime » et retrouvez-moi sur Facebook !

Ceux qui ont aimé cet article ont aussi apprécié ceux-là:

Commandez votre exemplaire MAINTENANT

LivroEm3D

Description de l'auteur

2 Réponses to “Je suis née le jour de la Saint Parfait VRAI OU FAUX ?”

  1. 12 avril 2018

    Karine coelo Répondre

    Mais moi j’adore comme vous êtes Sylviane ! ah bon vous avez des défauts ? j’avais pas vu…

  2. 13 avril 2018

    sylviane Répondre

    Karine vous êtes vraiment trop sympathique oui j’en ai un tas et maintenant je m’en fiche de les mettre noir sur blanc ce qui n’était pas le cas avant. Et encore merci pour votre fidélité

Déposer un commentaire

Votre Adresse Email ne sera pas publiée Le champs est requis *


*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.